Quels sont les composants d’une arbalète ?

L’arbalète est une arme à projectile qui tire des flèches appelées carreaux. Elle sert généralement à pratiquer des activités comme la chasse ou la recherche scientifique. En outre, elle est composée de plusieurs éléments qui lui permettent de fonctionner et de viser avec précision. Quels sont ces différents éléments ? Et quelle est leur fonction dans l’ensemble ? 

Le corps

Le corps de l’arbalète est la partie centrale qui relie les autres éléments. Pour en savoir plus, il ressort que le corps de l’arbalète est généralement fait de bois, de métal ou de plastique. Cette partie de l’accessoire comporte en son sein :

Dans le meme genre : Les bienfaits du sport : améliorer sa santé et prévenir les maladies grâce à l'activité physique

  • la poignée qui est la partie que le tireur tient avec la main pour porter et manier l’arbalète. Elle peut être munie d’une gâchette qui déclenche le tir ;
  • le pontet qui soutient l’arc et le carquois. Il peut être fixe ou mobile, ce qui permet de régler la tension de l’arc ;
  • le carquois qui est le récipient qui contient les carreaux. Il peut être placé sur le côté, à l’avant ou à l’arrière du corps. Il peut contenir de 1 à 10 carreaux selon les modèles ;
  • la plaque de couche qui repose sur l’épaule du tireur. Elle peut être rembourrée ou ajustable pour améliorer le confort et la stabilité.

L’arc

L’arc de l’arbalète est la partie qui propulse les carreaux. Il est généralement fait de bois, de métal ou de matériaux composites. On y retrouve en règle générale des branches qui se tendent et se détendent lors du tir. 

Elles peuvent être droites, courbées ou en forme de V selon les modèles. Il y a aussi des cordes qui sont mises pour relier les branches et qui transmet l’énergie à la flèche. Elle peut être faite de fibres naturelles ou synthétiques. 

Avez-vous vu cela : Regarder la ligue 1 à la télé avec le pass SFR : un offre avec différents avantages

Elle doit être régulièrement lubrifiée pour éviter l’usure. Pour finir, il y a l’encoche qui maintient la flèche en place sur la corde. Elle peut être fixe ou mobile, ce qui permet de charger et de décharger facilement la flèche.

Le viseur

Le viseur de l’arbalète est la partie qui permet de viser la cible. C’est grâce à cette ouverture que le tireur peut avoir une vue dégagée sur la cible. Il y en a de différents types selon les besoins exprimés. Ainsi, pour un besoin basique et simple, le viseur à œilleton est à recommander.

 C’est le type de viseur le plus simple. Il consiste en un trou ou une fente qu’il faut aligner avec la pointe de la flèche et la cible. Puis, il y a le viseur à point rouge qui est un type de viseur électronique. 

Il projette un point lumineux sur la cible qu’il faut aligner avec la pointe de la flèche. Pour le dernier, il s’agit du viseur à lunette. Il est un type de viseur optique. Il comporte une lentille qui grossit la cible et un réticule qui indique le point d’impact de la flèche.